Salon de tatouage à Sélestat

Présentation

Le Salon

DermaMorphose, petit studio de tatouage semi privé, est né courant de l’année 2016 à Strasbourg.
Fort d’une reconnaissance grandissante, il s’est exporté au coeur de la ville de Sélestat pour un
local plus vaste et une capacité d’accueil encore plus agréable. Situé au rez-de-chaussée, il
permet un accès aux personnes à mobilité réduite.

Il vous accueille donc maintenant, 3 place du Marché aux Choux, les mardis, mercredis,
vendredis et samedis de 11h à 13h sans rendez-vous. N’hésitez pas à passer pour parler de votre
projet ou vous faire encrer un projet déjà défini.
L’après-midi, à partir de 13h00, sera toujours sur rdv et consacrée uniquement au tatouage.

Qui je suis

Je m’appelle Méli. C’est en 2015 que je décide de me lancer dans ce qui me passionne depuis que je suis très jeune, le tatouage. Dotée d’une certaine sensibilité, j’ai toujours aimé dessiner, créer en laissant parler mon imagination.

A l’écoute et soucieuse de réussir à mettre vos mots en image, je ferai de vos idées un tatouage unique et personnalisé.

J’aime particulièrement travailler les détails quand le projet le permet, la finesse des traits mais aussi la couleur et ses nuances.

Jetez un œil à ma galerie afin d’avoir un aperçu de mon travail.

Je vous dis à tout bientôt !

Mon Travail

La majeure partie de mon travail consiste à partir de vos idées afin d’en faire un dessin et un tatouage unique.
J’aime particulièrement travailler la finesse des détails lorsque cela est possible.
Je travaille uniquement en noir (et nuances de noir ou gris) utilisant les techniques du Whipshading (ombrage en points) et de la gravure.

Je veille toujours à ce que le tatouage reste lisible et percutant dans le temps. Je prends toujours le temps d’expliquer pourquoi un motif doit être réalisé comme ceci ou comme cela selon la taille, l’emplacement et vos envies.

Lorsque je dessine un projet personnel ou des dessins que je proposerai en flash, là encore, le travail des détails est ce qui m’intéresse le plus. Voilà pourquoi j’ai toujours du mal à proposer des petits flash.

Je puise mon inspiration dans tout ce que je vois, entends et ressens. Une idée peut donc naître d’un détails d’une image, d’une odeur, d’un passage de livre ou de film, d’une chanson, la botanique, les animaux.

J’aime aussi me plonger dans les arts du 11ème au 18ème siècle, de l’art roman à la renaissance en passant par l’art primitif italien, le baroque et le romantisme… L’art statuaire représente aussi une grande source d’inspiration.

Quelques Témoignages

 

Galerie

Informations

hygiène

Comme la législation le demande, j’ai suivi une formation aux conditions d’hygiène et de salubrité et déclaré mon activité auprès de l’Agence Régionale de Santé.

Je pratique mon métier dans le respect le plus stricte des règles générales d’hygiène et de salubrité d’après le décret n°2008-149 du 19 février 2008:

Je travaille uniquement avec du matériel à usage unique, stérile et de qualité.

Les aiguilles que j’utilise sont conditionnées sous blister et déballées devant vous.

Mon poste de travail ainsi que le mobilier sont désinfectés avant et après chaque séance.

A la fin de chaque séance, tout matériel entré en contact avec la peau ou les muqueuses est rapidement jeté dans les conteneurs DASRI (Déchet d’Activités de Soins à Risques Infecteux) afin d’éviter toute contamination.

Mes encres sont de qualité. Soumises à des contrôles drastiques, elles sont tracées et conditionnées selon des normes précises.

Les locaux et mobiliers, adaptés à l’exercice du tatouage , sont nettoyés et désinfectés avec des produits adaptés répondant aux normes d’hygiène.

le tatouage

Définition :

Le tatouage consiste en l’injection intradermique de pigments à l’aide d’aiguilles stériles afin d’obtenir un dessin permanent. Il ne s’agit donc pas d’un acte anodin puisque nous parlons d’une effraction cutanée.

Risques et contre indications

Comme indiqué dans la définition, durant la séance les aiguilles percent la peau et créent donc une brèche dans la peau. Cette plaie peut donc être une porte d’entrée à des infections bactériennes (staphylocoque par exemple). Ces infections sont rares et d’évolution favorables en quelques jours dans la grande majorité des cas. En effet, durant la séance et lors de sa cicatrisation, votre peau sera régulièrement nettoyée réduisant ainsi considérablement les risques.
En choisissant un salon de tatouage agissant des les règles strictes d’hygiène, vous éviterez les infections graves.

L’acte de tatouage s’accompagne d’un saignement durant la séance avec un risque de contamination pour certains virus transmissibles par le sang (hépatite B et C, VIH). Ces risques sont quasiment nuls car les aiguilles utilisées sont stériles à usage unique.

Le risque le plus fréquent après tatouage. Il se caractérise bien souvent par un gonflement de la zone et une démangeaison. Bien souvent,cela occasionne une petite gêne et finit par passer. L’encre étant un corps étranger, en cas d’allergie, le corps se défend, d’où ces réactions. Ces réactions sont imprévisibles et peuvent survenir 3 jours comme 40 ans après la séance. Votre tatoueur/se n’a donc aucun moyen de prévoir si cela arrivera ou non. Si vous avez un terrain allergique, il faudra être vigilent. Si vous avez déjà eu une réaction allergique suite à un tatouage, il faudra éviter la couleur et/ou la marque responsable lors du prochain.

On ne tatoue pas une peau lésée. En cas de lésion ou de maladie de peau connue, il est conseillé de demander avis à votre médecin ou dermatologue.
Il faut savoir aussi que certaines maladies chroniques (psoriasis, vitiligo…) peuvent se localiser sur la zone de peau tatouée. En cas d’acné, il est conseillé d’attendre que votre traitement soit efficace avant d’envisager un tatouage sur la zone concernée. Un grain de beauté ne se tatoue pas. Si un ou plusieurs grains de beauté se trouvent sur la zone à tatouer, votre tatoueur/se les évitera en passant autour et en veillant bien à les laisser visibles afin qu’ils puissent rester observables.

Le tatouage est un art exécuté par un être humain sur un organe vivant. La notion d’organe vivant est importante car il ne s’agit pas de dessiner sur une feuille blanche. Lorsque l’on tatoue, la peau réagit ; elle gonfle, elle rougit, elle saigne. Chaque peau est différente dans sa manière de réagir à l’agression des aiguilles, dans sa texture, dans sa facilité à cicatriser ou non. Certaines peaux seront plus compliquées à encrer que d’autres. La peau vit, bouge et vieillit. L’encre, à la cicatrisation et avec le temps, s’étale toujours un peu sous la peau. Voilà pourquoi on ne peut pas faire de petits tatouages détaillés. Il y a donc une contrainte de taille qui en résulte.
Vous devez absolument me faire confiance si je vous dis que ce que vous souhaitez n’est pas réalisable. Mon but est que vous repartiez satisfaits et que votre tatouage soit aussi beau et lisible dans 2, 10, 20, 40 ans.

Le matériel :

La séance :

Venez reposé(e), douché(e) en ayant bien mangé avant. Ne pas consommer de drogues ou d’alcool la veille et le jour J, ces substances fluidifient le sang et vous rendent plus sensible à la douleur rendant la pratique du tatouage très compliquée. Mettez des vêtements propres, amples et en coton qui ne craignent pas d’être salis.

je la nettoie et procède à son antisepsie. Si nécessaire, je la rase (les poils empêchent la bonne tenue du stencil). J’applique ensuite une crème de transfert qui va venir fixer le stencil (papier transfert de votre dessin) sur votre peau. A partir de ce moment, il ne me reste plus qu’à réaliser votre tatouage.

les aiguilles stériles sont déballées devant vous. Tout sera fait pour vous détendre au maximum. L’ambiance est toujours cool et je m’adapte à vous ; si vous souhaitez discuter, on discute, si vous préférez vous concentrer ou écouter de la musique, aucun problème. De la vaseline sera régulièrement appliquée ce qui empêchera l’encre de trop couler et tout salir, et facilitera le travail des aiguilles. Votre peau est aussi nettoyée à l’aide d’un savon spécifique, ce qui permettra de toujours garder la zone propre et visible. Des pauses peuvent être prises si besoin.

la zone tatouée est nettoyée. Suivant la taille et la technique utilisée, j’appliquerai un produit spécial ou je l’emballerai dans du cellophane (je ne suis pas fan de cette méthode mais rdv dans la section « soins post-tattoo » pour savoir pourquoi et quoi faire).

Les Soins

Processus de cicatrisation et soins :

Le tatouage est une plaie qui va suivre plusieurs étapes lors de sa cicatrisation. Juste après la séance, j’applique soit un gel qui forme un petit film protecteur soit un film plastique type cellophane (cela dépend de plusieurs facteurs comme la taille et la technique utilisée pour votre projet, si vous saignez beaucoup …) Dans le cas du cellophane, je vous conseillerai toujours de le retirer le plus rapidement possible. En effet, garder une plaie sous un plastique qui l’étouffe et la garde dans l’humidité et la chaleur n’est pas la chose idéale.

1ère étape

Durant les premiers jours votre peau est enflammée (rouge), chauffe et est un peu douloureuse. Vous remarquerez qu’elle « suinte » ; elle rejette de la lymphe et l’excès d’encre. Je conseille pour cette étape de simplement tenir votre tatouage propre en le lavant délicatement à l’eau et au savon doux et de ne pas appliquer de crème tout de suite afin qu’elle commence tranquillement son processus de cicatrisation. Laissez le plus possible à l’air libre.

2ème étape

Votre peau sèche, elle vous tiraille et des croûtes commencent à se former. Cela provoque généralement des démangeaisons. Surtout, ne grattez pas ! Si vous arrachez les croûtes, votre peau ouverte sera alors plus sujette aux infections et vous risquez une cicatrice. C’est au commencement de cette étape que je conseille d’appliquer une crème 2 à 3 fois par jour. Toujours en fine couche afin de laisser votre peau respirer au maximum.

3ème étape

Les croûtes commencent à tomber et/ou votre peau pèle. Continuez à appliquer votre crème. Au bout de 3 semaines/1 mois, vous aurez l’impression que la cicatrisation est terminée. En superficie, oui, effectivement, mais en profondeur, il faudra un peu plus de temps (6 mois environ). Tout au long de ce premier mois de cicatrisation, il y a des règles qu’il ne faut absolument pas négliger :
  • Toujours se laver les mains avant de toucher son tatouage
  • Ne jamais l’exposer au soleil direct (les rayons UV vont venir attaquer et détruire les pigments et vous vous retrouverez avec un tatouage très moche aux couleurs fadasses)
  • Ne jamais l’immerger jusqu’à ce que les croûtes soient tombées. L’eau va ramollir les croûtes et votre peau, les bactéries auront alors une autoroute pour venir se faufiler dans la plaie. Interdits donc les bains, sauna, hammam, piscine, lacs, rivières, mers (évidemment, la douche est permise ! L’eau ne fait que « glisser » sur votre peau).
  • Toujours porter des vêtements en coton ou en lin, les fibres naturelles n’irritent pas la peau et la laisse respirer.

Les soins que vous apportez sont importants. Il ne faut pas vous montrer négligents. Pour toutes questions, ne jamais hésiter à me contacter. Ces conseils sont les miens, j’ai testé plusieurs façons de cicatriser. Des collègues vous donnerons peut-être des conseils un peu différents. Il n’y a pas une façon de faire mais nous donnons celle qui nous paraît la plus censée basée sur notre expérience professionnelle.

Tatouage sur cuir

DermaMorphose c’est aussi du tatouage sur cuir.

Le cuir est une peau animale tannée et travaillée. Ce noble matériau est imputrescible et permet son utilisation à des fins diverses.

Chez DermaMorphose, il s’agit donc de tatouer le cuir dans le but d’en faire des objets artisanaux et uniques.

Croyant au potentiel de cette activité, je souhaiterais la développer (création de collections de bijoux et de maroquinerie, customisation de chaussures, ceinture, sacs, cuir automobile…).

Je crée personnellement des porte-clefs et des bracelets.
Ci-dessous sont présentés des bracelets en lanières de cuir véritablement tatoués, collées sur un jonc en laiton ou avec un fermoir aimantés, et des porte-clefs.

Je fabrique, dessine, tatoue et propose à la vente des modèles finis mais les commandes particulières sont aussi possibles.
Je me propose donc réaliser votre propre bracelet ou porte-clefs (sous réserve que le motif demandé soit réalisable).
N’hésitez pas à m’écrire pour de plus amples informations.


Je collabore aussi avec un fabricant de petite maroquinerie (maison spanin).
Nous avons notamment travaillé sur un porte-cartes, porte-feuilles et un petit sac en bandoulière.

Contact

Ouvert le mardi mercredi vendredi et samedi de 11 à 13h sans rdv,
après midi sur rdv uniquement au :

3 marché aux choux
67600 Sélestat

Pour  tous projets ou demandes contactez-moi en remplissant ce formulaire.
Je vous répondrais le plus rapidement possible.